Actualité du DIRE

Toni Erdmann lauréat du Prix Lux

photo_tonierdmann4

Déja récompensé du Prix Fipresci au dernier Festival de Cannes, le film de Maren Ade, distribué par Haut et Court, remporte le Prix Lux décerné par le Parlement européen. 

Ce prix récompense chaque année une œuvre qui illustre l’universalité des valeurs européennes, la diversité culturelle et le processus de construction continentale.

Réaction aux propositions de Canal Plus sur la Chronologie des médias

Les distributeurs du DIRE ont entendu les propositions du Groupe Canal Plus et appellent à une discussion approfondie sur tous les points en débat, en particulier le démarrage de la première fenêtre de télévision payante 6 mois après la sortie, qui les concerne au plus haut point.

Ils souhaitent une négociation et seront force de proposition pour que les distributeurs indépendants redeviennent un partenaire essentiel de Canal Plus, partenariat qu’ils ont vu se dégrader au fil des années, avec entre autres la baisse de la contribution à la distribution de films en salles et une difficulté croissante pour vendre leurs films à Canal Plus.

Les distributeurs du DIRE appellent également à la mise en place de sanctions financières réellement dissuasives pour endiguer le piratage, première cause de la perte de valeur sur l’ensemble de la chaine de diffusion des œuvres cinématographiques.

Télécharger le communiqué de presse.

Les distributeurs souhaitent le maintien de l’augmentation de la contribution à l’audiovisuel public

Les distributeurs du DIRE s’étonnent de l’adoption, par la Commission des finances de l’Assemblée nationale, d’un amendement visant à diviser par deux l’augmentation de la contribution à l’audiovisuel public prévue dans la loi de finances 2017.

Initialement de deux euros, cette augmentation serait ramenée à un euro, affaiblissant de fait les ressources dont disposeront France Télévisions et ARTE France pour mettre en œuvre les orientations stratégiques prévues dans leurs contrats d’objectifs et de moyens, notamment en matière d’investissement dans la création cinématographique et audiovisuelle.

Il est pourtant nécessaire que l’audiovisuel public dispose des moyens financiers et de la visibilité nécessaires au maintien et au développement d’une politique ambitieuse de soutien à la création et à la diffusion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles dans toute leur diversité.

Aussi, les distributeurs du DIRE souhaitent que l’examen du projet de loi de finances 2017 à l’Assemblée nationale et au Sénat permette de rétablir la contribution à l’audiovisuel public au niveau initialement prévu.

Télécharger le communiqué de presse.

Les distributeurs approuvent la taxation des plateformes de vidéo

Les distributeurs du DIRE saluent l’adoption par la Commission des finances de l’Assemblée nationale d’un amendement instaurant une taxe de 2% sur les revenus publicitaires tirés de la diffusion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles par les plateformes en ligne.

Il s’agit d’une légitime mise à contribution d’opérateurs puissants qui réalisent une importante partie de leur profit grâce à la diffusion de ces œuvres sur leurs plateformes sans participer en retour au financement de leur création.

Cet amendement déposé par les députés Karine Berger, Bruno Le Roux et Pierre-Alain Muet constitue une avancée décisive dans la mise en cohérence du dispositif global de financement de la création audiovisuelle et cinématographique française, en y intégrant notamment les opérateurs établis hors de France mettant à disposition du public français des services permettant l’accès gratuit à des œuvres cinématographiques ou audiovisuelles.

Les distributeurs du DIRE soutiennent cette disposition qu’ils souhaitent voir définitivement adoptée lors de l’examen du projet de loi de finances 2017 à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Télécharger le communiqué de presse.

Un Palmarès 100% DIRE au Festival de Cannes 2016

Festival-de-Cannes-2016-retrouvez-l-integralite-du-palmaresLe syndicat des Distributeurs Indépendants Réunis Européens (DIRE) félicite ses adhérents pour leur présence au Palmarès de l’édition 2016 du Festival de Cannes. 100% des prix décernés par le Jury présidé par George Miller ont distingué des films distribués par des sociétés membres du DIRE. Le Jury d’Un Certain Regard a primé 4 films DIRE. À la Quinzaine des réalisateurs et à la Semaine de la critique, ce sont au total 6 prix qui ont été remis à des films DIRE, dont l’un a également reçu la Caméra d’or (meilleure première œuvre). Les distributeurs indépendants du DIRE félicitent à cette occasion les auteurs, les réalisateurs, les producteurs et tous les partenaires de ces films.
*

*   *   *

Festival de Cannes

Sélection officielle – Compétition
*
Palme d’or :Moi, Daniel Blake de Ken Loach (Le Pacte)
Grand prix : Juste la fin du monde de Xavier Dolan (Diaphana)
Prix de la mise en scène (ex-aequo) : Cristian Mungiu pour Baccalauréat (Le Pacte)
Prix de la mise en scène (ex-aequo) : Olivier Assayas pour Personal Shopper (Les Films du Losange)
Prix du jury : American Honey d’Andrea Arnold (Diaphana)
Prix du scénario : Asghar Farhadi pour Le Client (Memento)
Prix d’interprétation féminine : Jaclyn Jose pour Ma’Rosa de Brillante Mendoza (Pyramide)
Prix d’interprétation masculine : Shahab Hosseini pour Le Client d’Asghar Farhadi (Memento)
Caméra d’or :Divines de Houda Benyamina (Diaphana)
*
Sélection officielle – Un Certain Regard
*

Prix Un Certain Regard : The Happiest Day in The Life of Olli Mäki de Juho Kuosmanen (Les Films du Losange)
Prix de la mise en scène : Captain Fantastic de Matt Ross (Mars)
Prix du scénario : Voir du pays de Delphine et Muriel Coulin (Diaphana)
Prix spécial Un Certain Regard La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit (Wild Bunch)

Quinzaine des réalisateurs

Prix SACD : L’Effet aquatique de Sólveig Anspach (Le Pacte)
Mention spéciale du prix SACD : Divines de Houda Benyamina (Diaphana)
Label Europa Cinemas : Mercenaire de Sacha Wolff (Ad Vitam)

*
Semaine de la critique

Grand Prix Nespresso : Mimosas d’Oliver Laxe (UFO Distribution)
Prix Révélation France 4 : Albüm de Mehmet Can Mertoğlu (Le Pacte)
Prix SACD : Diamond Island de Davy Chou, coécrit avec Claire Maugendre (Les Films du Losange)
 *
*   *   *
*
Prix Fipresci

Le Jury de la critique internationale a récompensé 3 films dans les différentes sélections : le prix Fipresci a distingué Toni Erdmann de Maren Ade (Haut et Court) pour la compétition officielle, Dogs de Bogdan Mirica (Bac Films) pour la section Un Certain Regard et Grave de Julia Ducournau (Wild Bunch) pour les sections parallèles.
 *
Prix du Jury œcuménique
Le Jury œcuménique a attribué son prix à Juste la fin du monde de Xavier Dolan (Diaphana), et a décerné une mention spéciale à American Honey d’Andrea Arnold (Diaphana) et Moi, Daniel Blake de Ken Loach (Le Pacte).
 *
Prix de la CST
Le jury de la CST (Commission supérieure technique de l’image et du son) a attribué le Prix Vulcain de l’artiste-technicien à Seong-Hie Ryu pour sa direction artistique du film Mademoiselle de Park Chan-Wook (Bac Films en association avec The Jokers).
 *
Cannes Soundtrack Award
Le prix Cannes Soundtrack de la meilleure musique de film originale a récompensé Cliff Martinez pour sa composition sur The Neon Demon de Nicolas Winding Refn (Le Pacte en association avec The Jokers). Ma Loute de Bruno Dumont (Memento) a été récompensé pour la meilleure musique synchronisée.
***

DIRE au Festival de Cannes 2016

30x18-def-72dpi

Le syndicat des Distributeurs Indépendants Réunis Européens (DIRE) félicite ses adhérents pour leur présence au Festival de Cannes 2016 : 49 films distribués par les membres du DIRE figurent dans les sélections cannoises dont 17 films en compétition officielle. DIRE se réjouit de voir, année après année, les œuvres défendues par ses membres ainsi reconnues pour leur très grande exigence artistique par toutes les sélections cannoises.

Sélection officielle : 31 films
Compétition officielle : 17 films
Hors compétition et séances spéciales : 4 films
Un Certain Regard : 10 films
Quinzaine des réalisateurs : 10 films
Semaine de la critique : 6 films
ACID : 2 films
***

Festival de Cannes

Sélection officielle – Compétition 
Agassi (The Handmaiden) de Park Chan-Wook, Bac Films en association avec The Jokers
American Honey de Andrea Arnold, Diaphana
Bacalaureat (Baccalauréat) de Cristian Mungiu, Le Pacte
Le Client d’Asghar Farhadi, Memento
La Fille inconnue de Jean-Pierre et Luc Dardenne, Diaphana
Juste la fin du monde de Xavier Dolan, Diaphana
The Last Face de Sean Penn, Mars
Loving de Jeff Nichols, Mars
Ma loute de Bruno Dumont, Memento
Ma’ Rosa de Brillante Mendoza, Pyramide
Moi, Daniel Blake de Ken Loach, Le Pacte
The Neon Demon de Nicolas Winding Refn, Le Pacte en association avec The Jokers
Paterson de Jim Jarmusch, Le Pacte
Personal Shopper d’Olivier Assayas, Les Films du Losange
Rester vertical d’Alain Guiraudie, Les Films du Losange
Sieranevada de Cristi Puiu, Wild Bunch
Toni Erdmann de Maren Ade, Haut et Court
*
Sélection officielle – Film d’ouverture
Café Society de Woody Allen, Mars
*
Sélection officielle – Séances de minuit
Gimme Danger de Jim Jarmusch, Le Pacte
*
*Sélection officielle – Séances spéciales
Chouf de Karim Dridi, Pyramide
Wrong Elements de Jonathan Littell, Le Pacte
*
Sélection officielle – Un Certain Regard
Eshtebak (Clash) de Mohamed Diab, Pyramide – Film d’ouverture
After the Storm de Kore-Eda Hirokazu, Le Pacte
Caini (Dogs) de Bogdan Mirică, Bac Films
Captain Fantastic de Matt Ross, Mars
La Danseuse de Stéphanie Di Giusto, Wild Bunch
Hell or high water de David Mackenzie, Wild Bunch
Hymyilevä mies (The Happiest Day in the Life of Olli Mäki) de Juho Kuosmanen, Les Films du Losange
La Tortue rouge de Michael Dudok De Wit, Wild Bunch
Voir du pays de Muriel et Delphine Coulin, Diaphana
Varoonegi de Behnam Behzadi, Diaphana
***

Quinzaine des réalisateurs

Fais de beaux rêves de Marco Bellocchio, Ad Vitam – Film d’ouverture
Divines de Uda Benyamina, Diaphana
L’Économie du couple de Joachim Lafosse,  Le Pacte
L’Effet aquatique de Sólveig Anspach, Le Pacte
Folles de joie de Paolo Virzì, Bac Films
Mercenaire de Sacha Wolff, Ad Vitam
Neruda de Pablo Larraín, Wild Bunch
Poesía sin fin (Endless Poesy) d’Alejandro Jodorowsky, Le Pacte
Raman raghav 2,0 (Psycho Raman) d’Anurag Kashyap, Happiness
Tour de France de Rachid Djaïdani, Mars
 ***

Semaine de la critique

Victoria de Justine Triet, Le Pacte – Film d’ouverture
Albüm de Mehmet Can Mertoglu, Le Pacte
Diamond Island de Davy Chou, Les Films du Losange
Grave de Julia Ducournau, Wild Bunch
Mimosas d’Oliver Laxe, UFO Distribution
Tramontane de Vatche Boulghourhian, Ad Vitam
***

ACID

Le Voyage au Groenland de Sébastien Betbeder, UFO Distribution
Willy 1er de Ludovic & Zoran Boukherma, Marielle Gautier et Hugo P. Thomas, UFO Distribution
*

Une moisson de César et deux Oscar pour les distributeurs du DIRE

fatima_-_filmLe syndicat des Distributeurs Indépendants Réunis Européens félicite ses adhérents, lauréats de 17 César (sur les 20 catégories) dont meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice, meilleur acteur, meilleur premier film…, de l’Oscar du meilleur film en langue étrangère et de l’Oscar du meilleur film documentaire.

*     *     *
.      .     .
CÉSAR 2016

Meilleur film
Fatima de Philippe Faucon (Pyramide)

Meilleur réalisateur
Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse (Le Pacte)

Meilleure actrice
Catherine Frot dans Marguerite (Memento)

Meilleur acteur
Vincent Lindon dans La Loi du marché (Diaphana)

Meilleur acteur dans un second rôle
Benoît Magimel dans La Tête haute (Wild Bunch)

Meilleur espoir féminin
Zita Hanrot dans Fatima (Pyramide)

Meilleur espoir masculin
Rod Paradot dans La Tête haute (Wild Bunch)

Meilleur premier film
Mustang de Deniz Gamze Ergüven (Ad Vitam)

Meilleur film documentaire
Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent (Mars)

Meilleurs costumes
Pierre-Jean Larroque pour Marguerite (Memento)

Meilleurs décors
Martin Kurel pour Marguerite (Memento)

Meilleure musique originale
Warren Ellis pour Mustang (Ad Vitam)

Meilleur scénario original
Deniz Gamze Ergüven et Alice Winocour pour Mustang (Ad Vitam)

Meilleure photographie
Christophe Offenstein pour Valley of Love (Le Pacte)

Meilleure adaptation
Philippe Faucon pour Fatima (Pyramide)

Meilleur montage
Mathilde Van de Moortel pour Mustang (Ad Vitam)

Meilleur son
François Musyn et Gabriel Hafner pour Marguerite (Memento)

OSCAR 2016

Meilleur film en langue étrangère
Le Fils de Saul de Laszlo Nemes (Ad Vitam)

Meilleur film documentaire
Amy de Asif Kapadia (Mars)

Téléchargez le communiqué de presse

DIRE au Palmarès de la Berlinale 2016

177678.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxPrésidé par Meryl Streep, le jury de la 66e édition du Festival de Berlin a remis l’Ours d’argent du Meilleur réalisateur à Mia Hansen-Løve pour L’Avenir (Les Films du losange). Doublement récompensé, le film Hédi du cinéaste tunisien Mohamed Ben Attia (Bac films) a reçu le prix du Meilleur premier film ainsi que l’Ours d’argent du Meilleur acteur pour Majd Mastoura. Trine Dyrholm repart avec l’Ours d’argent de la Meilleure actrice pour son rôle dans La Communauté de Thomas Vinterberg (Le Pacte). En plus d’avoir reçu le prix du Jury œcuménique, Les Premiers, les derniers de Bouli Lanners (Wild Bunch) a été récompensé du Label Europa Cinemas. Enfin, le Jury Génération a décerné une mention spéciale à Jamais contente d’Émilie Deleuze, qui sera distribué par Ad Vitam.

*     *     *

Ours d’argent du Meilleur réalisateur : Mia Hansen-Løve pour L’Avenir (Les Films du losange)
Ours d’argent de la Meilleure actrice : Trine Dyrholm pour La Communauté de Thomas Vinterberg (Le Pacte)
Ours d’argent du Meilleur acteur : Majd Mastoura pour Hédi de Mohamed Ben Attia (Bac films)
Prix du Meilleur premier film : Hédi de Mohamed Ben Attia (Bac films)

Section Génération – Mention spéciale : Jamais contente d’Émilie Deleuze (Ad Vitam)
Prix du Jury œcuménique : Les Premiers, les derniers de Bouli Lanners (Wild Bunch distribution)
Label Europa Cinemas : Les Premiers, les derniers de Bouli Lanners (Wild Bunch distribution)
***

Livre blanc de la distribution indépendante

DIRE publie le Livre blanc de la distribution indépendante et pose la question de la diversité à l’heure du numérique. Le Livre blanc est à la fois un outil de référence pour mieux appréhender le rôle du distributeur, et en particulier du distributeur indépendant, au sein de la filière cinématographique et une plate-forme de réflexion sur la diversité de l’offre cinématographique à l’heure du numérique. Le Livre blanc a également pour objectif de démontrer que l’indépendance est un véritable enjeu de politique culturelle.

Télécharger le Livre blanc de la distribution indépendante (édition 2012)